Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 juillet 2008

Considérations sur Ingrid, les militaires colombiens, les paras de Carcassonne…Tu piges ? (11)

Considérations sur Ingrid,  les militaires colombiens, les paras de Carcassonne…Tu piges ? (11)

 

Salut Mec !

 

(Moi : ça va mieux ton dos Mec ?)

Oui et bien mieux, grâce à ma masseuse.

Pour ça, elle n’est pas fainéante…

Ses mains sont des vrais rouleaux à pâtisserie…

Et vibromasseuses en plus ….

Tu piges ?

 

Dis- moi Mec ! Tu l’as suivie Ingrid à la télé ?

(Moi : bien sûr Mec, c’est une femme formidable …)

Formidable, plus que ça Mec !une héroïne, façon Jeanne d’Arc,

Avec son chapelet autour de son poignet…

C’est pas une gourdasse, une vraie Légionnaire,

Avec son gilet et son chapeau de camouflage, à la sortie de l’avion…

Ah non, c’est quelqu’un la Ingrid !

Elle a des couilles cette gonzesse, si tu permets !

Tu piges Mec ?

 

Ma Princesse, elle en a chialé, en regardant la télé.

Là, moi je la comprends.

Notre Ingrid nous sort pas une histoire,

Comme dans les romans à la con de l’Harlequin,

Ou comme dans Les Feux de l’Amour…

C’est pas du bidon ! bordel de merde !

C‘est une vraie de vraie, pas une poufiasse…

Elle en a bavé la gonze ! Merde !

Elle mérite le respect !

Tu piges Mec ?

 

Les FARC ce sont des nazis !

On devrait tous les pendre !

Sacré bordel de merde !

À la Légion, on protège les femmes et les enfants.

On les respecte, même s’ils sont nos ennemis…

Non mais, tu te rends compte Mec ! :

Une femme avec un collier de chien pendant 3 ans…

Ce sont des tortionnaires de la pire espèce, ces connards !…

On devrait leur couper les couilles !

Les brûler comme du chiendent !

Tu piges Mec ?

 

Quant aux gosses de  la Ingrid, chapeau !

Ils ne l’ont jamais oubliée leur mère.

C’est bien, ils me plaisent ces gamins.

Le Lorenzo, par contre, il devrait s’engager dans la Légion.

Il serait mieux culotté…

Il porte toujours le même jean  à faire peur…

Tout effiloché et qui traîne par terre…

Il doit dormir avec…

À la Légion on ne rigole pas avec l’uniforme…

Tu piges Mec ?

 

Dans l’armée colombienne, ils ont des vrais légionnaires !

Ils peuvent être fiers ces mecs !

Ils ont fait un vrai boulot militaire.

Des crapahuteurs de première, des broussards, des vrais.

Des durs qu’ont des couilles ! Pas des branleurs !

Sacré bordel de merde !

Ils me plaisent ces mecs…

Tu piges ?

 

C’est pas comme ce connard de sergent à Carcassonne.

Il savait même pas distinguer une balle réelle d’une balle à blanc.

Mais quel con !

Au gnouf ! au mitard ! pour 4 ans et plus…

Il va redevenir simple troufion et en baver !

Un para ce mec ? Non mais sûrement pas !

C’est un vrai connard ! il n’a jamais sauté d’un avion…

Il n’a sauté que des putes !

Une bleusaille de première, Oui !

Je lui en ferais chier à ce connard :

Des centaines de parcours du combattant,

Voilà ce qu’il lui faut, sous des tirs à balles réelles…

Cela lui mettrait du plomb dans le cul et dans la cervelle…

Sale petit con va !

Il n’a jamais dû faire ses classes ce connard !

Ses galons à la con, il a dû les trouver dans une pochette surprise…

C’est pas possible un connard pareil !

J’espère que le reste du régiment est plus expérimenté,

Sinon, c’est la boucherie assurée!

Ils vont tous se flinguer entre-eux…Sûr !

Tu piges Mec !

 

Le Cuche, il a bien fait de démissionner…

Un général d’opérette ce mec !

J’aurais pas aimé être sous ses ordres…Ah non !

Il se la coulait douce dans son armée…

Tu piges ?

 

C’est pas comme dans la Légion Etrangère,

Tous les gradés sont sérieux et intelligents.

Ils ne badinent pas avec le règlement…. Ah ça non !

Sacré bordel de merde !

J’aurais bien envie de rempiler par moments…

Tu piges Mec ?

 

Salut Mec ! et à la revoyure…

 

( Moi : t’étais quoi dans la Légion ?)

 

Mais, sacré bordel de merde !

Je ne te l’ai jamais dit ?

(Moi : Non …)

Ben Mec, j’étais sergent-chef !

Et je plaisantais pas avec le règlement…Ah !Pour ça non !

             

 

     

16:06 Publié dans Tu piges ? | Lien permanent | Commentaires (2)

mardi, 01 juillet 2008

Rouspétances contre le trou de la Sécu, les Médecins, les Kinés et les Potards – Tu Piges ? (10)

 Rouspétances contre le trou de la Sécu, les Médecins, les Kinés  et les Potards – Tu Piges ? (10)

 

Salut Mec !

Excuse-moi ,mais aujourd’hui je suis tout tordu.

Je me suis cassé le dos.

Je suis tombé dans ma cave.

Je n’avais pourtant pas picolé.

J’ai fait du trampolino sur les marches.

Bordel de bordel ! Il m’a fallu consulter.

Moi qui a horreur des toubibs !

De tout ce qui est médical, je suis gâté !

Je suis quitte pour une ordonnance salée.

Kiné, pharmacie… bordel de merde !

Tu piges mec ?

 

(Moi : Je te plains Mec. Tu as quand-même la Sécu et une Mutuelle de santé ? )

 

Je suis à la Sécu ça oui !,

Mais je n’ai pas de Mutuelle.

C’est une combine pour les milliardaires et les toutous de luxe!

Moi, j’ai les poches percées, j’ai pas les moyens...

Tu piges ?

 

Pour le toubib : 1 euro qu’on me retient sur la visite.

Il m’a gardé 10’ pour me dire : «  Il faut redresser ce dos ! »

Quel con ce mec ! je le savais mieux que lui.

Pour le potard 0,50 euros par boîte

Que  ma copine s’est fait arnaquer.

Moi, dans mon état, je ne pouvais pas y aller…

Bien dommage car c’est un scandale !

Si j’y étais allé chez l’apothicaillon,

II les aurait reçues en pleine poire ses boites de poison de merde!

Tu piges Mec ?

 

Tous les potards sont des voleurs, des escrocs, des fripouilles.

Pour ça  Oui!

Et je te parle pas du Kiné…

0,50 euros par séance qu’on me retiendrait

Et il m’en faudrait 20 séances pour me redresser..

Mon cul c’est pas du poulet! Bordel de merde ! Tu piges ?  

Les kinés y s’emmerdent pas !

Ils te font quelques grimaces sur le dos et basta !

Y a de quoi rester raide toute la journée.

Tu piges ?

 

Le trou de la Sécu ! mon cul oui !

Si c’était mieux contrôlé,

Y en aurait pas de trou.

Par contre, beaucoup de trous du cul devraient être virés.

Ah ça oui !

A la Sécu , c’est pas le stress qui les tue…

Tu Piges Mec ?

 

Les franchouillards voudraient  être remboursés de tout :

Leurs brosses à dents en chiendent, leurs mouchoirs à jeter,

Leurs préservatifs gluants et leur papier cul qui sent bon…

Non mais ! si on les écoutait …

Ils ont qu’à se les mettre dans le trou du cul !

Ça boucherait au moins des trous…

   

Mon cul ! c’est pas du poulet !

Tu piges ?

 

Si on épinglait tous les tricheurs,

Y en aurait du flouze !

Crois-moi, Mec !

Moi je ne vais pas payer encore pour tous ces branleurs.

Hé ben merde !

Mon dos, je vais me le remettre tout seul…

 

Y a que pour mon jardin que je m’inquiète...

Et toi t’es plutôt nul en potager.

Tu bouffes toujours que des fleurs…

 

Tu piges Mec ? Allez à la revoyure…

 

(Moi timidement :Si tu veux Mec que je t’aide pour autre chose que le potager…)

T’occupe, je vais me débrouiller. Ma copine je ne l’ai pas encore larguée...

La Princesse ne va pas lever les voiles de si tôt, c’est pas demain la veille…

Elle est ben trop bien chez moi cette gourdasse…Elle va me masser …

Tu piges ? allez j’y vais et à la revoyure…

 

Et gnagna et gnagna... en s’éloignant tout tordu, en direction de son poulailler…

 

 

00:28 Publié dans Tu piges ? | Lien permanent | Commentaires (4)

mercredi, 18 juin 2008

Considérations sur Domenech, nos Femmes respectives et la Jalousie… Tu Piges (9)

Considérations sur Domenech, nos Femmes respectives et  la Jalousie… Tu Piges (9)

 

Salut Mec !

 

Ah quel temps de merde on a eu. Que de la pisse ! Que de la pisse !…

Le ciel ne connaît plus que ça…Mais le soleil a l’air de vouloir revenir…

 

(Moi : Ton visage Mec y va mieux, plus de feu du rasoir, ni de coupures…)

 

Tu parles bien Mec, je me suis réparé comme un humanoïde.

Le rasoir Gillette, ce rasoir à la con,

Ma copine l’a refourgué à son Ex…

Tu piges Mec ?

   

Il va se faire à son tour une beauté son Ex…

J’en serai pas fâché !

Surtout que mes microbes, ils vont l’infecter !

Son Ex, c’est plutôt le genre minet ,bien brossé.

Y travaille à la préfecture, comme gratte papier.

Il va se la gratter la tronche, à défaut du cul, ce petit merdeux !

Tu piges Mec ?

 

Qu’est-ce que tu penses des femmes Mec ?

(Moi : Bof ! on peut difficilement s’en passer…)

Je suis bien d’accord avec toi, Mec !

Mais à des moments, elles nous mènent la pression

Des chatteries, des minauderies, à  nous rendre débiles.

De plus, elles sont obsédées par les odeurs

Si je l’écoutais ma conne, il faudrait

Que je prenne une douche et changer de futal

Chaque fois que je débarque du jardin

Tu piges Mec ?

 

 Hier soir, ma gourdasse

N’a pas arrêté ses agaceries .

Je ne rechigne pas au lit : c’est de bon ton.

Mais devant la télé, c’est énervant, Non ?

A cause d’elle, j’ai mal suivi le foot de Menech.

Un foot  à la con ! je n’ai rien perdu…

Ils ont pris la castagne les Bleus et j’en suis bien content…

Le Menech y nous fait chier. C’est un inutile, un con ! un mufle !

Il n’a qu’à se marier avec sa pétasse. On s’en fout !

Il pourra lui en faire des tirs au but. Et gratis !

Bordel de merde ! Tu piges ?  

Ma copine, elle ne faisait que me faire des agaceries :

Elle n’a pas arrêté de me susurrer dans les trompes :

« Eh mon bicquet, je suis bien ta ptite Princesse et gnagna et gnagna!»,

C’est peut-être gentil, mais à la longue c’est énervant.

Surtout en  face du petit écran…

Le foot ça l’emmerde, elle n’aime que les films cucul :

Les films de fesses, de cœur, de passions…

Des films de merde quoi ! des films à la con !

Tu piges ?

   

« Ta petite Princesse ! » mon cul, Oui !

Je n’ai pas de mine de diams à lui offrir.

Et elle, elle n’a que ses fesses !

Mais bien potelées, comme je les aime.

Ça  y a rien à redire.

Rondes comme mes choux-fleurs.

Tu piges ?

 

D’ailleurs , elle est sphérique de la tête au pieds

Tu piges Mec ?

Il faudra que je te la fasse connaître

C’est pas comme la tienne…

Tu piges ?

 

(Moi un peu ombrageux : qu’est-ce qu’elle a la mienne ?)

..

La tienne, plutôt genre haricot vert,

Serrée à la taille, quasi partagée par la moitié,

Comme avec un serre-tête, ou  un rouleau de serviette.

Non Mec !bien foutue ta môme, je siffle !

Te fâche pas Mec !

Mais elle n’a pas de poignées.

Chacun ses goûts Mec.

On perdrait tous les deux au change. Sûr de sûr.

Toi tu aimes les fluttes à champagne,

Moi j’aime plutôt les petits tonneaux.

Tu piges ?

 

(Moi : D’accord Mec on risque donc pas de se les emprunter…)

 

Bien sûr que non Mec !

Tu m’as fait un peu la tête de ce côté…

T’es un brin jaloux…

Etre jaloux c’est signe qu’on aime.

Mais aussi qu’on aime pas prêter…

Je te comprends tout à fait Mec.

Les maladies vénériennes, ( celles qui ne sont pas les siennes),

C’est vite attrapées de nos jours. Bordel de merde !

Non, mézigue je ne suis pas jaloux…

Encore qu’il ne faudrait pas qu’on me la chatouille ma Princesse.

Tu piges Mec ?

 

(Moi : T’es donc un peu jaloux toi aussi  Mec ?…)

 

Je suis ni jaloux, ni possessif.

Je suis exclusif pour le corps à corps, les intimités…

Pour les échanges, je ne suis pas partant, c’est tout !

Le reste ça m’est égal Mec ! Chacun sa liberté.

Mais il ne faut pas me chercher des poux…

Tu piges ?

 

(Moi en riant: C’est un peu tendancieux  tout ça Mec. Hou !t’es hyper-jaloux !…)

 

Ah ! merde ! Tu me cherches Mec ! 

Et quand on me cherche on me trouve !

Bordel de merde !

Je te dis que je ne suis pas jaloux

Basta !et merde !et voilà tout !

Aujourd’hui t’es un peu casse-couilles

Tu veux avoir raison sur tout…

J’ai autre chose à faire que d’écouter tes couillonnades…

Tu piges ?

 

Allez, salut Mec !

Il faut que je m’occupe de mes poules et de mes salades…

 

Et gnagna et gnagna ...en s’éloignant vers ses poules…

 

( Moi en aparté : Il est jaloux comme un pou ce con ! et il ne veut pas le reconnaître…

Il veut toujours avoir raison sur tout …Dieu sait que je le laisse bien parler…C’est toujours lui ce connard qu’à raison derrière le grillage.

Bordel de merde ! et puis ma nana n’est pas du tout comme il le dit ce gros con !…Elle a des formes appétissantes. Elle n’a rien d’un haricot vert ou d’un fil de fer…Pour une femme, avoir des poignées ce n’est pas indispensable. Bordel de merde !… Ce n’est pas un bagage à main. Mais quel connard ce voisin ! Je vais dorénavant l’éviter. Il est infréquentable. Elle a des poignées !, elle a des poignées !. Son cul à lui,  il en a des poignées ?…Non mais quel connard ! et puis ses scaroles, ses frisées,  il a qu’à se les mettre où je pense… )

       

20:39 Publié dans Tu piges ? | Lien permanent | Commentaires (6)

vendredi, 13 juin 2008

Du rasoir Gillette Fusion 5 lames avec pile *** - Tu Piges ( 8)

 

gilllette rasoir 5 lames et pile.jpg

 

 

Du rasoir Gillette Fusion 5 lames avec pile *** - Tu Piges ( 8)       

 

Salut mec !

 

T’as vu ma tronche ?

(Moi un peu hypocrite : qu’est-ce qu’elle a ta tronche ?)

Tu vas pas me la faire toi aussi, comme ma copine !

Bordel de merde !

C’est ma copine, quelle conne celle-là !

Elle m’a offert un rasoir Gillette Fusion 5 lames, avec pile,

"Comme un rasoir électrique, qu’elle m’a dit."

Quelle merde cette saleté !

Toute câline, elle me susurre   :

"Avec ça tu seras rasé de très près mon chéri"…

Chéri !Mon cul oui !

Tu piges ?

 

4 pansement sur la tronche !

Du sang plein la cuvette...

Il n'en pisse pas tant chez ma gourdasse,

Quand elle a ses hémorragies menstruelles.

Une merde, je te dis ce rasoir!

On devrait les pendre ces fripouilles de fabricants de merde.

Tu piges ?

 

Comme si nous les hommes, les vrais !

On avait besoin de 5 lames et d’une pile,

Pour se raser…

Chez Gillette, ils nous prennent vraiment  pour des cons.

Non mais ! t’as vu ma tronche !

Je vais  foutre tout ça à la poubelle,

Mon cul oui ! bordel de merde !

Et reprendre mon vieux coupe-chou .

Celui de la Légion !

Je tiens à conserver mes joues et mon menton…

Encore que, pourvu que l’infection ne s’en mêle pas…

On ne sait jamais avec ces cons de fabricants…

Tu piges ?

 

En plus, cette conne !

Elle a dû payer cette cochonnerie un max,

Les yeux de la tête, oui !

Et ça me fait même pas un brin plaisir…

Et encore moins jouir ! Ah non !

Bordel de merde !

Ça m’a saigné comme un cochon.

Tu piges ?  

Les mammouths y s’emmerdent pas !

Des escrocs, des fripouilles. On  devrait les pendre ! Ah Oui !

Tu passes dans leurs rayons et pan sur le trognon !

Et toutes ces gourdasses qui se font entuber !

Et c’est nous les mecs qui payons !

Tu piges ?

 

Mais regarde ma tronche !

J’ai tout l’air d’un cochon !

Un vrai rasoir à la con !

Mais quelle conne !

Je saigne comme un porc !

Heureusement que je ne suis pas le géniteur de son môme,

Sinon dimanche prochain ça aurait été ma fête

Cette gourdasse ! elle aurait été capable

De m’offrir une tonne de pansements.

Et par-dessus le marché...

Un rasoir électrique à têtes pivotantes

J’aurais même pas pu tondre la pelouse avec, merde !

Tu piges ?

 

Je te quitte mec, faut que je me les recolle mes pansements.

Elle m’a acheté des Urgo. Je vais  me refaire une beauté…

Au moins, ce soir…

Cette gourdasse n’essaiera pas de me  lécher la tronche…

Ah non sûrement pas. Je m’y opposerai. Sûr mec!

Mon cul c’est pas du poulet. Bordel de merde !  

Tu piges ? et à la revoyure…

 

Et gnagna et gnagna… en partant.

         

23:16 Publié dans Tu piges ? | Lien permanent | Commentaires (4)

mercredi, 11 juin 2008

Poivre D’Arvor viré - Tu Piges ? (7)

Poivre D’Arvor viré  - Tu Piges ? (7)

 

 

Salut mec !

 

 

Tu connais la dernière

(Non mec…)

Eh ben le Darvor y quitte TF1

Y quitte pas, on le vire ce con !

Plus de Poivre, ni de sel, mais à la place du sucré.

La Ferrari , la blondasse de Canal +

Elle me plait bien celle-là.

Elle va nous faire du glamour.

Elle cause mieux que ce Darvor

Qui écrit des livres,

Et qui pense qu’à sauter les gonzesses.

En plus, il a traité le nabo de gamin :

Le Président de la République ! Faut le faire !

Ah ! non, moi je respecte la fonction, merde !

Mais quel con ce Poivre !

Il n’a que ce qu’il mérite le breton.

Tu piges ?

 

 

TF1 est en perte de vitesse,

À cause de ce vieux croûton de sexagéno.

Il voudrait rempiler ce mielleux, ce défrisé….

Son boss fait bien de le virer ce ptit con !

Il n’a qu’à aller à la Légion !

Il n’aurait pas intérêt à traiter son juteux de gamin :

Au gnouf qu’il irait ce con de breton ! Au gnouf !

Tu piges mec ?

 

 

Il n’ y a que des bonnes femmes pour pleurer son départ

Mais de quoi je me mêle !

Des gourdasses oui !

Depuis le temps

Qu’il leur fait avaler des couleuvres

Et gna gna et gna gna !…

Celui-là je le regretterai pas ah ! non

Elles n’ont qu’à lire ses bouquins à la con !

Moi j’en ai jamais lu, mais ma copine du moment,

Elle se prend pour une intello…

Tu piges ?

Elle en a lu un de la biblio.

Elle n’a fait que chialer en le lisant.

La conne ! Celle-là je vais te la virer pour de bon.

D’ailleurs, elle n’aime que le poisson…

Tu piges mec ?

 

 

Mais toi tu t’en tapes le coquillard.

Tu bouffes que des fleurs…

 

 

( Moi, tu sais Poivre d’Arvor je ne suis pas un fan…

Et c’est surtout ma femme qu’aime les fleurs….)

 

 

Moi ce que je t’en dis de TF1, je m’en fous.

Je bouffe à toutes les chaînes.

Je m’empiffre de conneries le soir,

Après mon jardin, ça me délasse.

Mais que c’est con, mais que c’est con !

Le télé y a rien de plus con, mais y faut y passer,

Comme pour les enterrements…

Et gna gna et gna gna !…

Allez mec je te quitte, y a bien trop de vent …

 

 

Tu piges ? et à la revoyure…

 

 

11:42 Publié dans Tu piges ? | Lien permanent | Commentaires (5)

mardi, 10 juin 2008

Le Foot de Domenech – Tu Piges ? (6)

Le Foot de Domenech – Tu Piges ? (6)

 

Salut mec

Tu l’as suivi dit mec le foot hier soir ?

(Oui, mais un peu en pointillé mec…)

Eh bin t’as rien manqué mec

Une honte ce match, une merde oui !

Ils avaient les mollets dans les couilles !

Ils roupillaient leur vin !

Des nuls, nuls, vraiment nuls !

C’est la chaleur qu’a dit Domenech , mon cul !

La pelouse trop rêche qu’il a dit

Il avait qu’à aller la bêcher, eh con !

Il se fout de notre tronche le Menech

Je lui mets tout sur le dos, moi oui ! 

Tu piges ?

 

Ils vont se reprendre qu’il a dit le Menech

Ils vont se reprendre à faire les cons, oui !

Ils sont surpayés, sur gâtés, sur protégés

Des coups de pied au cul, oui !

Voilà ce qu’ils méritent ces ptits cons !

Je t’en foutrais des hôtels de luxe !

La Légion oui ! les couilles entre les dents, oui !

Ramper dans la merde, le feu au cul !

Alors là, ils en auraient des bleus !

Et des gros !

Tu piges mec ?

   

Le piège roumain qu’il a dit

Quel piège eh con !

C’est toi le piège eh con de Menech !

T’es trop naze, trop gentil, trop mignon.

Ah ! mais où il est Jacquet ?

Celui-là il en avait des couilles.

Il se laissait pas impressionner le gaga !

Pas con, un Intelligent celui-là

Le Menech :lui un pois chiche

Un petit gris, une limace !

Pas bon du tout, pour la consommation

Tu piges ?

 

Merde de merde j’ai perdu tout mon temps

Un match à la con !

J’en ai vu des chiants, mais celui là

Il me reste vraiment sur le bidon !

Tu piges ?

 

Allez mec, j’ai mes poules à m’occuper

Et toutes ces saloperies à enlever,

Tout ce chiendent et ce Menech

Je peux plus le piffer ce con !

Moi la télé je vais me la foutre au cul !

 

Tu piges mec ? et à la revoyure…

             

09:45 Publié dans Tu piges ? | Lien permanent | Commentaires (6)

jeudi, 05 juin 2008

Du prix de l'essence - Tu Piges ? (5)

 

Eh mec ! j t’ai pas tout dit hier.

Sarko et sa Carla toujours brunie,

Avec ses tenues mode

Poussent au crime !

Ils en ont rien à foutre du prix de l’essence.

Ils sont pleins aux as !

Eux ils parlent en barils.

Moi je parle en goutte-à-goutte.

Nous les cochons de payeurs,

On met nos biffetons

Dans les pompes,

Où on marche à côté.

On est pas pleins aux as nous. Merde !

Tu piges mec ?

 

 

Les marins n’ont qu’à naviguer à la voile.

Les routiers en train.

Ça polluera moins.

Les infirmières, les médecins,

À vélos électriques.

Les bouseux au colza.

Et tous les autres au crottin où en tatanes.

 

 

Tu piges mec ?

 

 

Moi je m’en fous !

Je reste chez moi à écouter les conneries

Du poste et de la télé.

Et je biffetonne mes poules et mes lapins,

Et tous les légumes bio de mon jardin.

Tu piges mec ?

 

 

Tu veux une salade ?

(Je ne dis pas non mec)

De toute façon des salades

Y en a des charrettes au gouvernement.

T’as qu’à regarder l’assemblée à la télé.

Ils dorment, où y se grattent le nez,

Où ils lisent leur canard, où leur courrier.

Et quand y causent ça fait soit du potin

Soit un gros pet pour rien.

De toute façon ça ne sent jamais bon !

Tu piges mec ?

 

 

La France elle part en couilles, je te dis.

Tout ça parce que les étrangers,

Et des tas de fainéants de franchouillards

Ils brûlent et il cassent tout, pour être assistés :

« mon raisin est pourri, mes abricots sont cuits

 mon bateau y consomme trop,

ma chiotte de 4/4, où mon gros cul

il en veut trop.

j’ai pas assuré mes arrières,

comme au temps de mon grand-père, etc. »

Non mais des fois ! Qu’est-ce qui faut pas entendre !

Nous faut qu’on débourse,

Pour ses petits princes de merde,

Qu’ont pas assuré leur derrière !

Y a quand même un sacré bout de temps

Qu’on dit qu’on va manquer d’essence.

Et les fabricants de chiottes

Ils ne se sont pas mis sur les dents.

Ceux-là aussi y en aurait à dire…

 

 

Mon cul oui !

Tu piges mec ? Mon cul !  c’est pas du poulet !

 

 

 

 

Y a que les japs qui ont été plus intelligents,

Avec leur chiotte hybride.

Je sais même plus comment elle s’appelle :

La Prunus je crois…où quelque chose d’approchant.

 

 

 

 

Tiens la voilà ta salade, et me remercie surtout pas,

Car il n’y a pas de quoi !

 

 

J’ai enlevé les escargots, des ptits gris,

Des pas bons pour la consommation,

Des inutiles, des parasites, comme au gouvernement.

Je les donne à mes poules, elles se régalent.

Ces ptits gris ça vous boufferait un potager en une nuit.

Si on n’y prenait garde.

Ah ! si je pouvais en faire du carburant !

Je me ferais un pognon d’enfer!

Tu piges ?

Salut mec ! et à la revoyure…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

23:38 Publié dans Tu piges ? | Lien permanent | Commentaires (6)

Sarko et sa Carla ( Tu Piges (4) )

Sarko et sa Carla

Un festival ce déplacement,

À 4 piges du mat à Rungis !

Il va se faire trucider ce mec !

Il sort du lit avec sa greluche :

Un mannequin chanteuse

Qu’on ne peut écouter

Qu’avec un super sonar,

pour capter les étoiles.

Tu piges ?

De son appart de super luxe,

Avec des boys à tous les coins,

Pour son petit réveil matin.

 

Je vais à Rungis qui lance le nabo.

Qui n’a plus sommeil

Ah ! bin moi aussi chéri

Qu’elle lui lance sa Carla

J ‘ai envie d’aller voir des travailleurs

Des vrais, des durs, des costauds

Tu piges mec ?

 

A Rungis c’est pas des cossards,

Des petits merdeux de marins

Qui boivent la tasse à moindre coup de Trafalgar.

Non ceux là ils vous offrent des fleurs.

Et les plus fraîches du marché.

Et le ptit dèj par-dessus le marché.

Ils ont du savoir-vivre les débardeurs de Rungis.

 

Y en a qu’on pas apprécié.

Ils ont trouvé qu’on se foutait de leur tronche.

Eux, ils se lèvent  tous les jours à 4h du mat.

Ils n'ont pas dormi dans la soie.

Leur femme, il ne la voit même pas.

Elle travaille à l’usine.

Elle n’a pas le temps le soir

De faire la  moindre brouette japonaise,

En tutu ou en salopette.

Métro Boulot Dodo , c’est tout… c’est tout …

Tu piges mec ?

 

Ah !non je leur botterais le cul à ces deux là !

On est plus sous la royauté !

Mais pour qui ils se prennent !

Tu piges mec ?

 

Merde de merde, ils me mettent les boules !

Moi, je vais aller ramer mes haricots,

Et donner à manger à mes poules…

         

11:24 Publié dans Tu piges ? | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 21 mai 2007

Tu piges ? (3)

Tu Piges ? (3 ) ( divagations sur les grandes surfaces…)

 

 

Moi j’y vais dans ces superbêtes, ces mammouths à merde

Y me fracassent le tire-bouchon,

Y m’font rouler leur chariot d’handicapés

J’suis blousé chaque fois avec leurs étiquettes

Et leur prix en « os »de requin, qui disent en baisse

J’dirais plutôt à la baise moi le nœud !

Tu piges ?

 

 

J’y suis bien obligé d’y aller dans leurs baisiliques

Y faut bien que je bouffe pour ma survie de pensionné

Des nouilles, du riz soi-disant  à bas prix,

A condition que je les prenne par deux où  trois sosies…

L’arnaque quoi !

Des fois je leur pisserais dessus

Y en a qui se gène pas pour bouffer leur saleté sur place

Moi j’oserais pas par pudeur

Je veux pas me salir les badigouinsses à grappiller dans leurs paquetons

J’suis pas un crochu !

Tu piges ?

 

 

Leurs viandes d’empaquetés, quelle saleté

Sûrement de la remballe !

Elle est souvent moisie et crade dans les coins

Les couillons de chalands sont contents

On les poisonne et ils en redemandent

Moi je suis un petit contaminateur

Je les laisse bien faire leur beurre à ces sumos

Et je leur souhaite que du malheur

Et qu’ils aillent se sucer leurs os

Mais pas les nôtres !

Tu piges ? (à suivre…)

 

 

 

 

14:50 Publié dans Tu piges ? | Lien permanent | Commentaires (1)

mardi, 10 avril 2007

Tu Piges ? (2 )

Tu Piges ? (2) (  élucubrations politiques du moment…)

 

Tous les matins

Je rabourdin et je relkabache

Avec ma zapette à main

Et blabla bla  sur les politicards

Leur soi-disant programme et leur meilleur

Pour nous autres pôvres frustrés du nombril

Tu piges ?

Je ne sais pas pour qui je vais voter

Ce que j’sais mon bulletin j’vais m’le foutre

Dans les burnes !

Sarko, Sego tous les deux des opuscules

Mal lavés mal torchés, rabocheurs, bagarreurs,

Ma pension, y  vont  m’la fourrager au trognon !

Sûr à cent mille pour cent !

La France avec eux s’rait dans une merdasse !

Tu piges ?

Le Pen  un pourri zonard, l’œil mauviasse !

Un serpent à sonnette quoi ! j’aime pas les cafards !

Tu piges ?

Bayrou l’entourloupe il chaloupe à droite à gauche

Y me donne la vomissure dla mer

Son tracteur, sûrement une merde du dernier siècle

Il nous ferait une France d’arrière saison.

Tu piges ?

Les huizautres des tartufes, des tumvois comjtevois,

Des pourcentageux pas glorieux, des crapouilleux

Tu piges ?

Moi, la politique j’m’en tape la savate

Tu vois mecton , j’suis pt’être con mais pas couillon

Les candidats à la franchtouille, j’en fais de la cambouille

Tu piges ?  (à suivre...)

       

17:00 Publié dans Tu piges ? | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 09 avril 2007

Tu piges ?

Je recopie fidèlement les radotages d’un  surnommé « Tu piges ? », car il termine invariablement ses phrases  par cette interrogation. Il est sans âge, célibataire, possède une vaste maison très ancienne et un jardin encombré de mille objets hétéroclites, ramassés au cours de ses déplacements. Il soliloque, il divague, il déblatère. Ex-titi parisien, ex-légionnaire, clodo à une époque, on ne sait trop ...Il vit d’une pension militaire et de petits boulots (ça paye mon pastaga ! dixit Tu piges ?)Autodidacte de télé, de radios, de journaux, c’est un philosophe à sa façon, mis au rebus de la société et pourtant avec parfois des traits de génie , de poète, de vagabond. Mal écouté, rejeté, on se moque de lui, on l’évite, malgré qu’il soit assez beau garçon et plutôt intelligent. Enfin, c’est ce que moi je pense…

 

Tu piges ? ( élucubrations sexuelles et autres...)

 

Je refuse d’aller au septentrion

Le rabuge du fretin quoi ?

L’avare a mangé son écourgeon.

Je lui ferai avaler son moignon.

Quand le crachin pue le crottin

Garde-toi de radoubler.

En préséance tu me réponds brulcave !

Moi je te répond t’es qu’un cave,

Qu’a soif de purin aux segments !

Tu te vermiches et marre !

J’afourche les riboulons à prénettes.

Tu crois peut-être que j’emboise 

Le marchand de pruneaux à brelettes ?

Non mais, mes rouplaquettes sont nickel, crois-moi.

Tu piges ?

 

T’en fais pas j’me passe de beaux jours

A péter à l’embouchure des ragondins.

Un jour la planète me congratulera.

A califourchon sur ma couette,

Je  zigounerai à pleines branlettes.

Et les punks m’emmèneront à la grand-messe,

Vomir sur les perroquets à rouspétance.

Tu piges ?

Bof !toi,  tu croustades ton gigolo à pédales,

Mais t’as tout ton temps pour graboter ses sandales.

Gerbe fiston ! Gerbe ! et branche ton casque à roulettes.

Tu sais t’es gerbeau, mais fais attention  à ton croupignon !

Tu piges ?

 

Moi c’que j’t’en dis t’en fais du cresson.

Le ramouchot m’a pris pour le chanteur,

Celui qui sperme à la grosse caisse,

Pendant que sa gosse se gochemine dans sa niche

De son club à poisson perso neige.

Vierge sûrement pas, mais salope sûr !

Tu penses quand même pas que je vais m’la faire au persil ?

J’me la bouffes telle quelle à croupignon.

Tu piges ?

Je dysarthrie un colifichet (je déblaque quoi !)

Mais tu me comprends, sur la fin des harpions,

J’en ai plus que mon compte.

J’embusque, j’embusque pour la grande Ginette.

Elle m’a fait un baiser et j’en ai fait une explosion,

A toute la planète. Paf ! Elle m’en a fait un moutard !

Tu piges un peu ? Moi avec un mouflet à trompette !

J’écourte un max mecton !

Allez à la revoyure ! et protège tes constellations !

Je te fais pas de dessin, tu piges ?  (à suivre…)

         

 

 

20:55 Publié dans Tu piges ? | Lien permanent | Commentaires (0)