Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 02 juin 2007

L'Esprit du Guépard

 

17403a640a63a39d7621dddd924b055d.jpg

 

« La superstition est un peu plus humaine que la religion, parce qu’elle manque de morale »

Remy de Gourmont, “Pensées inédites”

 

L'Esprit du Guépard

 

Un guépard se promène,

au. milieu des sylvies.

Un hibou sur sa branche observe le fauve.

Il se tient tranquille

La forêt est silencieuse et reposante la nuit.

 

Dans un étang,

un malart et un coq de bruyère

s’envolent en troublant le silence.

Ils ne tiennent pas à servir de rumstecks.

à ce métèque.

 

Le lendemain, un émondeur

découvre le gîte du guépard. 

Il prend ses jambes à son cou

et ameute le peuple thaïs.

 

On s’arme et on bat la forêt.

Un tireur aperçoit le guépard.

Il ose le tir, le vise et le tue.

On fait la fête toute la nuit.

Le sorcier se penche sur les os du guépard.

Le pronostic est mauvais.

Il parle de fantôme, d’esprit…

Depuis les thaïs sont moins zen.

Il ne sortent plus la nuit,

et ne s’aventurent plus dans la forêt.

Les anciens disent :

« Ce guépard ne nous avait pas  fait de mal,

pourquoi l’avoir détruit ? C’était notre grigri !».

Le peuple thaïs n’est plus le même.

L’esprit du guépard les hantent jour et nuit.

Les commentaires sont fermés.