Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 mai 2007

Apis Mellifica

 

medium_ABEILLE.jpg

 

«  En général, est par métier disposé à se sacrifier celui qui ne sait pas autrement donner un sens à sa vie »

Cesare PAVESE (Le métier de vivre)

 

 

 

 

Apis Mellifica

 

 

Le moco sous la banne,

déguste son anisette,

quand une abeille à ses oreilles

se met à bourdonner.

 

 

Puis vrombit autour de son visage,

comme pour l’avertir d’un danger.

 

 

D’un coup sec il tue l’insecte

qui tombe dans son anisette,

mais pas pour l’empoisonner.

 

 

Le moco irrité quitte le bar sans payer.

 

 

Sur le port, il trébuche et se prend les pieds,

dans des filets qu’on avait mis là à traîner.

Dans des cageots de pêches, il se ramasse,

au milieu d’abeilles énervées.

Un feu du diable le tourmente, à en crever.

 

 

Un pharmacien homéopathe sympathique,

lui donne, en granules, Apis Mellifica 15CH,

pour lui éviter un choc anaphylactique.

Le moco s’en est bien tiré.

 

 

Respectons l’insecte, même le plus minuscule.

Il est peut-être le messager ou le détenteur de notre survie.

 

 

Les commentaires sont fermés.