Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 14 mars 2007

Le cerisier

 

medium_cerises11.jpg

 

Le cerisier

 

Il est toujours là

Le poids de son ombre sur tes yeux

Le murmure de ses feuilles dans tes cheveux

Le sucre de ses fruits sur tes lèvres.

 

Il est toujours là

L’échelle appuyée à son tronc

Tes jambes douces, blanches et nerveuses aux barreaux

Mon regard empli de trouble, sous ta robe fleurie.

Des cerises, pendants à tes d’oreilles et ton large sourire.

 

Il est toujours là

Gravé de nos serments et témoin du bonheur enfui.

Plein de nos baisers de fruits rouges,

Confident  de nos jeux interdits, sous son feuillage parure,

Aux branches luisantes, noires, striées de blanc

Où défilent, gardiennes du mémorial, des colonies de fourmis.  

 

Il est toujours là

L’échelle un peu branlante

Secoué par le vent

Picoré par les merles

Brûlé par le soleil

 

 Il est toujours là

Des enfants y viennent parfois

Reproduire nos jeux de mémoire

Se cacher derrière son tronc

Pour échanger, au cœur du cerisier,

Des promesses solennelles, condamnées à l’exil.

 

 

                       

Commentaires

J'en mangerais bien de ces cerises et la jeune fille qui va avec.
bravo Gaudeamus ça m'a fait penser à une autre jeune fille...mais je la garde pour moi.

Écrit par : André Cotte | vendredi, 16 mars 2007

Merci André et je vous garde un panier de cerises à la prochaine cueillette.

Écrit par : Gaudeamus | lundi, 19 mars 2007

J'ai encore trainé par chez vous, il faut dire qu'il y a fort à lire .
C'est celui çi que je préfère, il est normal que je vous y remercie pour l'attention posée sur votre page à l'encontre de la mienne ...
Merci

Écrit par : Arwenn | lundi, 14 avril 2008

Merci Arwenn et ça va être bientôt le temps des cerises et des pendants d'oreilles... Quant aux amoureux, chut ! ils gardent leur secret.

Écrit par : Gaudeamus | mardi, 15 avril 2008

Les commentaires sont fermés.