Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 21 juillet 2006

Serpit rumor

 

medium_le_mat.gif

 

 

 

Contemnere aliquem, pericula, mortem.

 

20

Souviens-toi du lieu-dit, l’eau du puits y pétille.

Dans l’autel de la Vierge, y dort un parchemin.

Au fond de la chapelle, regarde la  coquille,

Et avec ta boussole, au nord prend le chemin.

 

21

Le "serpent" ne mord pas. Attends qu’il fasse sombre.

La cruauté du lieu éloigne les curieux.

Les fossés sont profonds, "1300" le nombre…

Il est très important. Ce nombre est impérieux.

 

22

Le Mat y est passé, chiens galeux à ses trousses.

Pèlerin au bourdon, tu trouveras la fleur

De lys, celle du roi qui troussa une Rousse.

Il faut t'en dire un peu, car trop porte malheur.

 

Serpit rumor

 

Gaudeamus in sinu

Commentaires

J'en étais à approfondir la treizième... par hasard, vous venez de me faire faire un bon prodigieux... (grand sourire) Merci!

Écrit par : Ozalik | vendredi, 28 juillet 2006

Bravo! et tant mieux car ce n'est pourtant pas facile... La piste regorge de signes, encore faut-il savoir les déchiffrer...

Bon courage mon cher Ozalik

Écrit par : Gaudeamus | samedi, 29 juillet 2006

"La lie, c'est la bave épaisse qui s'étire élastique vers le sol à l'heure du jogging forcé. Force pas. Finis ton effort et fais moi l'bisous d'cochon qui s'enquille barres céréales et jus d'fruits avec des morceaux affreux au fond d'l'emballage."

Des mois que je ne t'ai pas "vu" sur Hirsute!
Alors je te rappelle à ton devoir! http://hirsute.hautetfort.com

Écrit par : Andy Verol | samedi, 29 juillet 2006

Formidable, incroyable. Comment peux-tu savoir tout ça Gaudeamus. qui es-tu ?

Écrit par : Caprice des dieux | mardi, 01 août 2006

«ma chère» Ozalik m'ira (rire), cher Gaudeamus (clin d'oeil)... et oui, c'est de décrypter qui demeure difficile...

Écrit par : Ozalik | mardi, 01 août 2006

Ma Chère Ozalik

"La chose la plus commune, dès qu'on nous la cache, devient un délice". Oscar WILDE
Le féminin, il est vrai, vous va mieux...

Écrit par : Gaudeamus | jeudi, 03 août 2006

Les commentaires sont fermés.