Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 04 août 2006

Porte-malheur

 

medium_auff514.2.jpg

 

 

Porte-malheur

 

Elle était jeune

Elle était belle

Le temps n'avait aucune prise sur elle

Elle l'ignorait

Et pensait le contraire

Elle se trouvait laide

L'amour l'a prise par surprise

Il incendia son cœur

Ce fut son malheur

Celui qu'elle aimait

Ne l'aimait pas

Elle alla se pendre un 1er mai

A un brin de muguet.

Un quidam de passage

Lui montra un soleil de pissenlit

Elle lui remit son âme dans un sourire.

 

Commentaires

avant qu'elle se pende à un brin de muguet, je lui aurais bien offert un pissenlit en guise de soleil, pour la voir sourire...

Ozalik

Écrit par : Ozalik | mardi, 08 août 2006

Trop courte, certaines vies...
Pas le temps d'en apprendre les revers...
Saura-t-on jamais ce qui pousse vraiment certains à partir, quand d'autres endurent et passent l'obstacle ? Pourquoi les uns cessent d'y croire au point d'abandonner, quand d'autres résistent, ou se recroquevillent comme chenilles, le temps que passe la douleur ?
La vie a ses caprices, la mort aussi...
Un joli poème, que j'ai pris plaisir à lire, comme d'autres sur ton site... Peut-être un jour passeras-tu par La Tanière des Poètes, j'aurais plaisir à t'y recevoir en tout cas...
Amicalement,

Bifane

Écrit par : Bifane | vendredi, 11 août 2006

Ma chère Ozalik,
Merci pour ta suggestion et, comme tu peux le constater, j'en ai tenu compte...

Écrit par : Gaudeamus | jeudi, 17 août 2006

Merci Bifane pour tes encouragements et de ton passage sur mon site. Je ne manquerai pas d'aller flâner dans La Tanière des Poètes.

Avec toutes mes amitiés.

Écrit par : Gaudeamus | jeudi, 17 août 2006

très beau et triste

Écrit par : laura | lundi, 28 août 2006

Merci d'être passée sur mon blog.
Amitiés

Écrit par : Gaudeamus | lundi, 28 août 2006

venez me voir!...

Écrit par : laura | mardi, 29 août 2006

Les commentaires sont fermés.