Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 03 avril 2015

Jean Vertemont - La réincarnation (01)

LA REINCARNATION

DANS LA PENSEE INDIENNE

L'idée de la réincarnation est largement répandue aujourd'hui en Europe, elle

n'est que la résurgence d'une idée ancienne, ranimée vigoureusement par la Société

Théosophique au début de ce siècle. Présente dans les mystères orphiques dès le

Vllème AC, cette idée fut reprise par de nombreux philosophes et poètes, tels que

Pythagore, Pindare, Socrate, Platon, Aristote dans ses premiers écrits, Ovide,

Apollonius de Tyane, Plotin, Porphyre, Jamblique, pour ne citer que les plus

prestigieux. Cependant il semble bien que la forme de la nouvelle croyance telle

qu'elle se répand aujourd'hui soit une manoeuvre contre-initiatique d'envergure,

car elle n'a rien de traditionnel comme nous allons le voir.

C'est sur la base des idées grecques que Mme Blavatsky a écrit ses livres sur la

théosophie dont son célèbre ouvrage La doctrine suprême, syncrétisme d'éléments

indiens, grecs et chrétiens. Pour ce courant de pensée, c'est une identité qui se

réincarne, une âme personnelle telle que conçue selon le modèle chrétien. La

réincarnation ou plutôt la transmigration indienne nous conduit à un autre

archétype. Le terme même de samsara, signifiant « cours de l'eau résultant d'un

confluent », indique clairement l'indistinction des karmas individuels, et d'ailleurs,

à l'image d'un bassin hydrographique, il existe un karma de groupe, des familles,

des régions et des pays. De plus, la matière n'est pas importante, puisque la même

matière est perpétuellement réincorporée dans de multiples formes de vie.

L'explosion démographique de l'espèce humaine entraînant l'accaparement par

cette espèce de la plus grande partie de la matière vivante de la planète, qui ne peut

que se recycler sur elle-même, la résurrection des morts telle qu'elle est professée

par le crédo chrétien est devenue impossible à tout jamais. En effet le credo chrétien

affirme la résurrection de la chair de tous les humains à un même moment. La

réincarnation de type 'New Age' est donc peut-être un ersatz de résurrection des

morts.L'origine de l'idée de réincarnation remonte au premier millénaire avant l'ère

chrétienne, mais elle se trouvait en germe dans la tradition indo-européenne, puisque

certains récits mythiques celtes, germaniques, grecs ou romains en font état Même

le plus ancien des Védas, Le RigVéda, y fait quelques allusions. Les premiers textes

qui en tirent toutes les conséquences sont appelés Upanishads, qui sont les premiers

témoignages de la généralisation de ce paradigme propre à l'Inde antique,

caractérisée par une société prospère, en voie d'urbanisation rapide, notamment

dans la vallée du Gange.

à suivre

16:56 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.