Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 08 juin 2007

L'Amour au Palan

L’Amour au Palan

 

Il était très obèse,

aussi lourd que de la fonte.

Pour lui, ce n’était pas toujours gai,

et encore moins la fête,

malgré ses yeux azurés.

 

Il avait un mal fou à se dépoter

de son fauteuil, conçu spécialement.

Sortir, il en abusait rarement.

On le zieutait comme un éléphant.

Il se drapait, plus qu’il ne s’habillait.

Il ne pouvait faire autrement.

 

Un jour dans la rue, à la boîte postale,

des galopins lui lancèrent , pour lui faire mal :

« Tu niques comment ? »

Il aurait bien voulu les envoyer paître,

mais il baissa la tête honteusement.

 

Arrivé chez lui il se posa la question.

Il invita une pute obèse.

Il ne pouvait faire autrement.

Ils essayèrent toutes les positions.

Ce fut un enterrement !

Ils eurent alors une idée génitale :

Il commandèrent un palan.

et ils s’y prirent autrement.

 

Alors là, ce fut un vrai festival !

 

Vous êtes bien trop curieux.

Je ne vous dirai pas comment.

Les commentaires sont fermés.