Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 18 mai 2007

Rêve d'écorce

Rêve d’écorce

 

Je vois un essaim de paupières

Dans un grand jet d’eau de lumière

Et des ailes en mouvement

Des fronts de lèpres et de pierres

Un monde bleu en  bercement

 

Passants sous les toits de la ville

Des soirs aux lampes difficiles

Des gares où sanglotent des trains

Pour nous un calme domicile

Avec des brouillards du matin

 

Inquiets les oiseaux de passage

Ils nous rapportent nos visages

Transfigurés des pays froids

Vieilles années dans des sillages

Cœurs glacés, soleil dans les bois.

 

Ton corps cherche la transparence

Au bord des vallées de silence

Tes mains sur les harpes du vent

Et dans tes yeux  tu recommences

A rouler un sable ignorant.

 

Etés parcourus de fontaines

Migration d’arbres vers la plaine

Rajeunissement du troupeau

Lumineux de joie et de peine

Rêve d’écorce sur ta peau

 

Je m’avance comme un feuillage

Mon sang continue son voyage

Il soupèse ferme ta joue

Ta chair sculptée à mon image

Un épi entre nos genoux

     

12:50 Publié dans Essais | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Encore un texte bien riche en images !

Écrit par : aliscan | vendredi, 18 mai 2007

Les commentaires sont fermés.