Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 03 mars 2007

la Dormeuse

 

medium_Chagall_Au_dessus_de_la_ville.jpg

                                                                              Chagall

 

“Ne pleure pas sur les morts, qui ne sont plus que des cages, dont les oiseaux sont partis”.

SAADI « Le Jardin des Fruits » trad. Franz Toussaint (Mercure de France)

 

La Dormeuse

 

La dormeuse dort encore.

Ses rêves sont sa manne.

Elle a remisé ses trois douleurs au placard

Des  monstrueuses interrogations .

 

Son corps astral se meut à des vitesses vertigineuses 

Dans des contrées connues de elle seule.

 

Ses émotions se rient des brisants du passé,

Du froid polaire annoncé.

 

Son mental construit des architectures fantastiques,

Des univers féeriques de toute beauté.

 

Le Serpent lui ouvre sa gueule sombre,

Pour le grand passage dans ses entrailles.

 

Au bout  Ange ou Démon ?

Le verdict est sans appel.

 

Qu’importe son passé

 Et cette guenille sans retour.

 

La dormeuse dort encore.

Elle ne se réveillera plus jamais au monde des illusions.

 

Elle vague dans les délices des vraies réalités.

 

14:35 Publié dans Essais | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je passe par hasard sur votre blog et je suis attirée par ce poème étrange et le tableau de Chagall détourné de son sujet qui est je crois Au-dessus de la Ville. il est vrai qu'il pourrait faire penser à une âme défunte qui prend son envol, dans une sorte de paix, d'extase... Vous démystifiez la mort et je trouve ça beau, de plus le poème est surtout porteur d'espérance. Félicitations et bonne continuation j'ai bien aimé d'autres de vos poèmes. ils sortent de l'ordinaire, surtout ceux de l'ésotérisme. lpar contre là je ne suis pas prête...et pourtant j'ai aimé les lire sans comprendre. je ne sais quoi en penser je suis très perplexe. est-ce un canular ?
Le latin est plutot exact pour en avoir fait un peu. mais quel genre de trésor est-il question dans tous ces quatrains hermétiques ? me donnerez-vous une réponse? Ecrivez-moi sur mon adresse électronique. le secret ainsi sera gardé.

Écrit par : Versanne | dimanche, 04 mars 2007

Très joli poème, un rêve, un cauchemar ? Peu importe, même le titre est magnifique. (je ne connaissais pas le tableau).

Écrit par : aliscan | lundi, 05 mars 2007

Merci Aliscan de ton passage et de tes mots d'encouragement.
Avec mes amitiés poétiques.

Écrit par : GAUDEAMUS | mardi, 06 mars 2007

Les commentaires sont fermés.