Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 24 décembre 2005

NOEL

 

 

Un arbre de Noël et trois flocons de neige, 

Tous les cœurs sont en fête et le monde est changé .

Dans la cour de l’école, un bonhomme de neige,

Tel un clown au soleil, fond des joues et du nez.

 

Dans les yeux des enfants, des étoiles de rêve…

Ils en font un poème ou de jolis dessins.

Ils ont l’esprit ailleurs, mais sont de bons élèves.

Ils attendent Noël, ce délicieux matin.

 

En paillettes d’argent, les rues et les boutiques

Jettent tous leurs éclats, sur les piétons pressés.

Certains flânent gaiement au son de la musique

Qui sort d’un peu partout, pour mieux les caresser.

 

On achète de tout, mais surtout ce qui brille.

Le réveillon approche, on se couchera tard .

Une bougie de plus et le vin blanc pétille.

Le bonheur est partout, même chez les clochards .

 

Les anges dans les cieux, chantant Paix sur la terre

Et le Père Noël, la hotte sur le dos,

Annoncent qu’un enfant peut supprimer la guerre.

Mais accepterons-nous ce merveilleux cadeau. ?

 

Il est né sur la paille et par une nuit fraîche,

Un âne et un gros bœuf lui soufflent de l’air chaud.

Le petit Jésus dort, dans une pauvre crèche.

Marie parle tout bas, Joseph un peu trop haut...

  

 

Commentaires

C'est très beau, merci Gaudeamus.

Écrit par : Paulette | dimanche, 25 décembre 2005

Bravo, vous êtes un poète plein de sensibilité et d'imagination.
Bises

Écrit par : Sévrine | mercredi, 28 décembre 2005

Félicitations. J'aime bien la fin de ton poème et des vrais alexandrins bien faits, c'est rare...

Écrit par : Rives Austères | mercredi, 28 décembre 2005

Les commentaires sont fermés.