Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 juillet 2015

Redeviens un enfant !

229910pinocchioblurayoriginal.jpg


Redeviens un enfant !

 

Il n’y a pas d’abîme, il n’y a que le vide.

Le temps n’est que présent, passé, futur, néant

Le cosmos est immuable, au ciel aucune ride.

La terre un peu se plisse, vieillit ou rajeunit.

 

Dans mon cœur un oiseau s’entraîne aux vocalises

Ami(e) d’un jour, d’un soir, tu fais en moi ton nid.

En paix, je dors la nuit, oreiller en valise

Où je garde en secret tous mes rêves enfouis.

 

J’attends la fin du monde, enragé de vitesse

Comme un i immobile, absorbant le bonheur

Un gros dragon de feu me tient toujours en laisse

Je contemple chaos, pauvreté et malheur.

 

Je suis pourtant heureux, l’amour se laisse vivre.

Rien à me reprocher, à part quelques péchés.

Je me suis converti en lisant de pieux livres.

Les anges m’ont souri et un chien m’a léché.

 

Je ne suis pas roublard, sauf pour les gros imberbes

Un petit peu coquin et quelque brin menteur.

Le nez de Pinocchio, je manie bien le verbe,

Enfant intelligent mais manipulateur.

 

Durant mon internat du temps de mes études

Ânonnant grec, latin, piétinant le français

Pour en sortir le jus, jouant les saints, les prudes.

Mes professeurs m’aimaient, certains me cajolaient.

 

Un soir dans le dortoir des paroles furtives

A mon oreille chaste une envolée de mots.

Je perdis le sommeil, franchissant l’autre rive,

Je découvris la vie, interdite aux puceaux.

 

Je n’ai cessé de jouir, tel un angelot rose.

Dieu m’a fait trébucher. J’ai rencontré Satan.

Je me suis confessé en faisant quelques poses.

Puis l’Esprit m’a crié : Redeviens un enfant !

  Gaudeamus

 

 

 

Les commentaires sont fermés.