Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 02 avril 2015

Julian Barnes - Par La Fenetre (2015)

 
 

Par la fenêtre.jpg


Ce sont les romans qui disent le plus de vérité sur la vie : ce qu’elle est, comment nous la vivons, 

quel sens elle pourrait avoir, comment nous la goûtons et l’apprécions, comment elle tourne mal et 
comment nous la perdons. Les romans parlent à et émanent de, tout ce que nous sommes – esprit, 
cœur, œil, sexe, peau ; conscient et subconscient… Ils rendent des personnages qui n’ont jamais 
existé aussi réels que nos amis et des écrivains morts aussi vivants qu’un présentateur de télévision… 
La meilleure fiction fournit rarement des réponses ; mais elle formule exceptionnellement bien les questions...

Et c'est à travers dix-huit chroniques – plus une nouvelle – que Julian Barnes nous entraîne à la rencontre 
de romanciers lui ayant fait connaître «ce lien profondément intime qui s'établit quand la voix d’un écrivain 
entre dans la tête d’un lecteur».
On connaît son amour pour la France et on ne s'étonnera donc pas que près de la moitié d'entre eux soient 
français ou francophiles comme lui, par exemple Kipling ou Ford Madox Ford. Voici Mérimée, Chamfort, Félix 
Fénéon, évidemment Flaubert, plus Michel Houellebecq, au fil des pages où l’érudition laisse souvent la place 
à énormément d’humour – à quoi n’échappent pas non plus Orwell, Updike ou Hemingway.

 

09:55 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.