Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 juin 2007

Gibier de Potence

« Toute révolution a pour corollaire, le massacre des innocents ».

Charles Baudelaire (Aphorismes )

 

 

Gibier de Potence

 

 

Sous les breuils, plein d’incertitude,

Son fusil attend le gibier.

Un maquis lourd de solitude,

Donc, sans raison de se méfier.

 

 

Soudain, au loin, c’est la battue….

 

 

Des coups de feu sans retenue.

La Liberté!C’est dans la poche !

Les maquisards font des recrues.

Belle soirée ! On tue du boche !

On n’entend plus le bruit des bottes.

Les doryphores chient dans leur froc.

 

 

Le vieux chasseur, en solitude

Bourre sa pipe avec inquiétude…

 

 

Que de mauvais comptes pour demain.

Déjà, devant ses yeux des otages :

Fusillés, pendus, sans chagrin.

On leur rendra plus tard les hommages…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.