Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 02 mars 2007

Soleil noir

medium_trou_noir_Clotilde_CHABAUD-SAUVAGE_Decembre_2006.2.jpg

                                                "TROU NOIR" de Clotilde Chabaud-Sauvage (décembre 2005)

http://www.atelierdeclotilde.fr/

Soleil Noir

 

Un éclair froid dans ses yeux

bleus.

 

Sur son front, une mèche rebelle

blonde.

 

Un blouson de cuir marron,

mal fermé, égratigné par le temps.

 

Jean bleu, cendré,  troué, délavé, trop grand.

 

Des bottes rouges, à talons plats.

 

Une cigarette cassée à ses lèvres

rouges.

 

« T’as du feu mec ? »

« Je ne fume pas »

« T’es un trouduc ! »

« Si tu le dis… mais toi t’es belle, comme un soleil noir !»

«  Ah bon, si tu le dis…mec ! »

 

Soudain !

Des myosotis dans ses yeux.

Des flammes d’or dans ses cheveux.

Un sourire de pivoine, sous une coulée de neige…

 

Brutale, elle me tourne le dos, en me lançant :

           « Je te la souhaite bonne, mon mignon ! »

 

La ruelle étroite et sale prend un air de fête.

Dans le bar d’en face, le saxo de John Coltrane

joue des notes, rudes et rauques…Une merveille !

 

Je repars, persuadé que les soleils noirs cachent des trésors.

 

 

Gaudeamus

   

Commentaires

C'est beau comme de Coltrane que j'adore.
Merci mon cher Gaudeamus

Écrit par : Serge Liphar | samedi, 03 mars 2007

Bonjour,

J'ai découvert tout à fait par hasard cette poésie qui m'a réellement touchée car je suis l'auteur du tableau qui l'a inspirée. En tant que peintre j'ai souhaité associer paradoxe et paroxysme ...et je retrouve dans votre poésie la verbalisation et la matérialité de mon sujet.
merci et félicitations.

Écrit par : Clotilde Chabaud-Sauvage | dimanche, 27 mai 2007

Merci pour vos compliments et de bien vouloir me donner votre autorisation à publier votre tableau. De mon côté, je ne puis être qu'en admiration devant vos oeuvres picturales. Je les trouve vraiment magnifiques et me ferai toujours un grand plaisir à les faire connaître.
Avec mes amitiés et toutes mes félicitations.

Écrit par : Gaudeamus | lundi, 28 mai 2007

Les commentaires sont fermés.